Maison du bonheur – S01E03 – Chacun son règne

Posted on 04/04/2013 par

0



La Maison des indépendances

En s’approchant de cette demeure, on voit de nombreux toits dépasser de l’épaisse haie qui enserre le jardin, comme si chaque pièce était une maison indépendante. En arrivant devant le portail d’entrée, plusieurs panneaux indiquent différentes directions vers plusieurs villas qui semble reliées par un couloir de verre. En continuant tout droit, on s’approche du pavillon central. Sur le perron, on découvre un interphone vidéo affichant plusieurs prénoms.

On pénètre dans la demeure où se développe un immense séjour. Il est lui-même organisé de manière à créer plusieurs groupes de fauteuils. L’espace pourrait faire penser au lobby d’un hôtel. Sur les flancs de ce salon s’ouvrent deux salles à manger et deux cuisines. On a l’impression qu’une communauté peut vivre dans ces lieux en offrant une grande indépendance à chacun. Le séjour permet de vivre ensemble tout en préservant l’autonomie de chacun.

La configuration de cette grande demeure a été développée pour les modes de vies contemporains. La famille ne fonctionne plus sur le mode traditionnel mais sur celui des libertés individuelles, chaque enfant a son propre pavillon. Les parents eux-mêmes ont chacun leurs dépendances.

En empruntant un des couloirs vitrés on se dirige vers un pavillon de taille moyenne. Sur la porte d’entrée sont affichées les règles de ce territoire autonome. Chacun peut régner pleinement sur son propre espace. Le pavillon est organisé comme un petit loft. Un grand espace rassemble un lit, un coin bureau, un petit salon et une mini cuisine. Deux portes donnent sur cet espace. L’une ouvre sur la salle de bain et l’autre dans une sorte de grand dressing. Ce dernier est une pièce entièrement dédiée au rangement permettant de stocker tous les objets qu’on accumule au fil du temps. D’ailleurs, un cinquième de la surface de la maison est destiné au stockage.

Chacun des pavillons présente à peu près les mêmes qualités. Ceux des parents possèdent des espaces de rangement bien plus importants et dont l’organisation est couplée à un robot qui apporte les objets à la demande. Ce local est relié à celui de l’espace central, ce qui permet de plus facilement changer la décoration du grand salon et de pouvoir exposer successivement ses différents objets.

La multiplicité des espaces permet à chacun d’afficher sa propre ambiance et sa propre conception du rangement. Ainsi les parents peuvent s’inviter l’un chez l’autre au lieu d’avoir à partager le même espace. Les adolescents peuvent vivre à leur rythme sans déranger tous les habitants de la maison. Chacun peut inviter qui bon lui semble sans en référer aux autres. L’espace central devient un lieu de réunion choisie où tout le monde peut se retrouver pour partager un repas ou regarder une émission de variété. Il devient un lieu où règne le consensus et auquel chacun se soumet. L’originalité de l’agencement de cette demeure permet de multiplier les organisations de tous ceux qui la peuplent : aussi bien les personnes que les objets.

Après la surprise face à l’organisation singulière de cette maison des indépendances, on repart comme émancipé. Non seulement par la multiplicité spatiale qu’elle offre, mais surtout par les possibilités qu’elle offre à chacun d’établir un ordre autonome.

Publicités
Posted in: SUBURBAIN